Visite de courtoisie du Dg de la CANAM à l’ANAM

L’an Deux Mil Vingt-Un et le Mardi 09 Février, aux environs de 09h, une délégation de la CANAM conduite par son Directeur Général Dr. Boubacar DEMBELE, a rendu une visite de courtoisie au Directeur Général de l’ANAM, Dr Amadou TRAORE.
Cette visite de courtoisie s’inscrit dans un cadre professionnel d’échanges et de collaboration entre les deux structures, relevant toutes de la protection sociale.
D’entrée de jeu, le Directeur Général de la CANAM a tenu a remercié son homologue de l’ANAM pour l’avoir accueilli chaleureusement et lui a rappelé que les portes de sa structure lui sont grandement ouvertes.
Il a mis particulièrement l’accent sur les rôles que la CANAM et l’ANAM jouent dans la construction de l’édifice national à savoir la protection sociale des populations d’où la nécessité d’instaurer un partenariat fécond entre les deux structures.
Quant au Directeur Général de l’ANAM, il s’est dit très ravi de recevoir son homologue de la CANAM, et l’a félicité pour sa récente nomination à la tête de cette structure, tout en évoquant les relations personnelles qui les lient. Dr Amadou TRAORE a rassuré la délégation de la CANAM de l’accompagnement indéfectible de l’ANAM.

Ainsi au cours de cette rencontre, les échanges ont porté sur :
• L’invitation du Directeur Général de la CANAM au 18eme Conseil d’Administration de l’ANAM ;
• Le respect de la pyramide sanitaire ;
• La prise en charge médicale budgétivore des blessés de guerre par le RAMED (988 en 2020) malgré leur prise en charge par l’AMO ;
• Le RAMU ;
• Le financement basé sur les résultats ;
• La réflexion sur la collaboration CANAM/ANAM.

En définitive, les directeurs généraux de la CANAM et de l’ANAM sont convenus sur la nécessité d’une franche collaboration entre les deux structures, afin d’améliorer et de contribuer à l’atteinte des résultats dans le domaine de la protection sociale et de relever le défi de la mise en œuvre effective du RAMU.
Il faut rappeler que la CANAM et l’ANAM sont deux corps dans un même poumon, et pour cette raison, elles doivent se rencontrer régulièrement pour des séances de travail.
Ainsi, la rencontre a pris fin aux environs de 10H 20 par une photo de famille entre les responsables des deux structures.

fr_FRFrench
fr_FRFrench